Résidence senior médicalisée : ce qu’il faut savoir avant d’intégrer un EHPAD 2 ans ago

Intégrer un EHPAD - image

Avec l’allongement de la durée de vie, 6,2% de la population française sont aujourd’hui des seniors de plus de 80 ans. C’est généralement à partir de cet âge que ceux-ci choisissent d’intégrer un EHPAD ou Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes. Ces derniers attirent en effet de plus en plus de seniors en perte d’autonomie dans la mesure où ils répondent à leurs besoins et à leurs attentes. Quels points essentiels faut-il alors connaître avant d’intégrer un EHPAD ?

Intégrer un EHPAD, faire le choix de l’établissement

Le futur résident a la possibilité de visiter l’EHPAD où il compte séjourner. Cela afin de se renseigner sur le cadre de vie, la qualité de l’accueil et de l’accompagnement, les prestations qui y sont proposées, etc. De même, la localisation de l’EHPAD doit jouer un critère primordial dans le choix de celui-ci : il doit être proche de toutes commodités afin de faciliter le quotidien du senior (proximité des réseaux de transport en commun, des établissements de santé …).

Certains EHPAD proposent alors plusieurs formules dites découvertes : l’accueil weekend ou l’accueil temporaire pour une certaine durée qui varie d’un établissement à l’autre, entre 2 à 5 mois en moyenne.

Intégrer un EHPAD : Les prestations proposées

Les EHPAD proposent des prestations d’hébergement incluant la mise à disposition d’un appartement meublé et équipé, avec des services de nettoyage et d’entretien. Ils disposent également d’un restaurant, d’une blanchisserie ainsi que d’espaces de détente et de loisirs.

En effet, les EHPAD accordent un intérêt particulier à la qualité de la vie sociale du résident : des ateliers et des animations collectives y sont organisés, ainsi que diverses activités sportives, culturelles et artistiques.

Le résident bénéficie par ailleurs des soins quotidiens par une équipe médicale sous l’encadrement d’un médecin coordonnateur, les EHPAD étant obligatoirement dotés d’une unité médicale en collaboration avec les professionnels de la santé.

Le coût d’un séjour dans un appartement en résidence senior

Il existe plusieurs EHPAD à statuts différents, selon qu’il s’agisse d’un établissement privé lucratif, s’il est géré par un opérateur commercial, d’un EHPAD privé non lucratif, ou encore d’une résidence médicalisée publique. Le choix dépendra en particulier du niveau de ressources du futur résident.

Toutefois, les EHPAD conventionnés sont tenus d’appliquer une tarification réglementaire suivant les dispositions de l’accord tripartite. Elles concernent le tarif hébergement, le tarif soins et le tarif dépendance.

Ces tarifs sont affichés publiquement afin de répondre aux normes afférentes à la transparence des prix. Ceux-ci peuvent être consultés dans l’annuaire des EHPAD sur le site www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr.

intégrer un EHPAD

La convention tripartite, label qualité

Il s’agit d’une convention signée par le gestionnaire de l’EHPAD, le Conseil Général et l’ARS ou Agence Régionale de Santé. Outre la transparence des prix et l’application de la tarification réglementaire citée plus haut, ladite convention porte sur le renforcement des moyens médicaux et la mise en place d’un certain niveau de qualité dans l’accueil du résident.

Ces dispositions ont été implémentées suite aux constats sur l’abus de faiblesse des locataires par certaines maisons de retraite. C’est pourquoi, l’accord tripartite est non seulement obligatoire pour les EHPAD mais aussi pour les résidences seniors souhaitant se convertir en EHPAD afin de se voir revêtir de ce label qualité.

Les modalités pour intégrer un EHPAD

Les EHPAD sont ouverts aux seniors de plus de 60 ans en perte d’autonomie, qu’elle soit partielle ou totale. La liste des EHPAD de la région du futur résident est disponible auprès des services sociaux de son département. La visite de l’EHPAD choisi est entre autres recommandée. Le futur résident procède ensuite à une demande d’admission sur constitution d’un dossier.

Ce dernier inclut un questionnaire médical à remplir, accompagné d’un justificatif de ressources. Une fois le dossier validé, le résident reçoit un contrat de séjour ou bail d’habitation. Ce dernier est délivré pour un séjour de plus de 2 mois. Il met en avant les droits des résidents, les obligations du gestionnaire, les modalités d’exécution et de résiliation, les tarifs ainsi que les différentes prestations dont le résident souhaite bénéficier.

Pour conclure, on assiste aujourd’hui à un vieillissement démographique continu en Europe. Le nombre des personnes âgées dépendantes pourrait en effet augmenter de 38% en France entre 2010 et 2030. C’est pourquoi, intégrer un EHPAD est devenu la solution d’hébergement la plus prisée par les personnes âgées pour le confort et la modernité de ces établissements.

Cela explique aussi l’engouement des investisseurs pour ces établissements, surtout lorsqu’on sait que ce type de placement est susceptible de générer un rendement élevé, sans compter qu’il est possible de réaliser des économies d’impôt en acquérant le statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP).

Commenting is Disabled on Résidence senior médicalisée : ce qu’il faut savoir avant d’intégrer un EHPAD