L’offre et la demande en résidences médicalisées

résidences médicalisées

Investir en résidences médicalisées ou en Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes est un placement côté de nos jours. Bonne visibilité, sécurité, avantages fiscaux, pas de gestion quotidienne, ceux-ci cumulent des points que les investisseurs apprécient.

Ces résidences réservées à une population « senior » dépendante offrent des chambres médicalisées ainsi qu’un suivi médical quotidien par des équipes spécialisées. À cela s’ajoutent des services tels que la blanchisserie, la restauration, des activités quotidiennes, etc… Afin de bénéficier de ces éléments, le senior va donc louer une chambre en versant un loyer au gestionnaire, gestionnaire qui, lui, versera une rente à l’investisseur.

Résidences médicalisées : Les besoins en ce type d’établissement

Les besoins en ce type d’établissement sont croissants, en effet:

  • À l’horizon 2025, le nombre de personnes âgées de plus de 80 ans aura augmenté de 25%;
  • En 2020, il y aura 2,1 millions de personnes de plus de 85 ans;
  • Ce qui «créera» un besoin de 500.000 places en 2025;
  • De nos jours 5.000 places sont construites par an alors qu’il en faudrait 15.000.

À cause du vieillissement de la population, la demande en chambre est très forte, et celle-ci risque d’augmenter, la demande dépasse donc de beaucoup l’offre. C’est pourquoi, pour tenter de résoudre ce problème, l’État utilise les investisseurs privés. L’investisseur dispose d’avantages fiscaux, et peut donc percevoir une rente encore plus intéressante.

Pour acquérir un EHPAD

Pour acquérir un EHPAD, le budget est compris entre 100.000 et 300.000 euros, et de nombreux avantages vont de pair avec son acquisition:

  • Un placement éthique;
  • Régime Censi Bouvard permettant d’obtenir une réduction d’impôt de 11% du montant investi;
  • Le régime Location en Meublé Non Professionnel «traditionnel» autorise l’obtention d’une rente non imposée;
  • Un marché encadré par l’état, la région et l’Agence Régionale de Santé qui font partie intégrante de ce projet. Ce qui permet (entre autres) que la remise aux normes de la résidence et les gros travaux ne soient pas à la charge de l’investisseur;
  • Un bail commercial de 9 à 12 ans contracté avec le gestionnaire, dont la reconduction est tacite;
  • Pas besoin de gérer le bien, ni d’avoir une trésorerie;
  • Un loyer «garanti» durant le bail commercial;
  • Entre 4 et 5% de rentabilité nette;
  • Une acquisition TTC, pour laquelle la TVA est récupérée après la livraison.

Il faut tout de même signifier que la décision de construction d’une résidences médicalisées est un processus long, l’État ciblant en priorité les emplacements où sont ceux-ci sont les plus nécessaires. Cette construction réglementée permet également d’obtenir des taux d’occupations proches des 100%, ce qui sécurise grandement l’investisseur dans l’obtention de sa rente. Le point négatif étant la rareté des biens.

Ce marché des résidences médicalisées est donc un marché rentable, sécurisé, et donc attrayant pour les investisseurs, mais les biens sont rares. Non seulement à cause d’une offre réglementée dont la croissance est lente, mais aussi à cause du vieillissement de la population qui s’accélère.

investissement-ehpad

This entry has 0 replies

Comments are closed.